Gaia

Depuis longtemps, l'homme a considéré que la terre et la nature était à conquérir et que d'une certaine manière il en est le détenteur et propriétaire.

A cause de l'augmentation de la population ceci est devenu encore plus évident et il est maintenant fréquent de voir aux quatre coins du monde et au minimum des traces du passage de l'homme.

Pour pouvoir vivre selon nos critères de civilisation, il a fallu extraire du sol tous les minerais et les matériaux qui nous sont nécessaires. Nous avons du transformer de grandes forêts pour en faire des terres cultivables comme en Amazonie. Nous avons construit des villes où règne le béton en laissant peu de place à la nature. Nous avons envahi les plages, les montagnes pour en faire des lieux de tourisme.

Je ne rentrerai pas trop dans le détails des problèmes écologiques qui nous sont posés actuellement pour pouvoir traiter nos déchets, éviter de polluer le sol, l'eau et l'air.

Au vingtième siècle nous avons pris conscience de ces problèmes sans apporter de réponse définitive.

Nous utilisons toujours plus de pétrole comme source d'énergie et l'énergie atomique, elle aussi, est remise en cause par la rareté du minerai d'uranium, les problèmes de sécurité des centrales et le casse tête concernant le traitement des déchets radioactifs pour lesquels il n'y a pas de solution viable pour le moment.

Tous ces problèmes restent d'actualité et nous demandent de nous reposer la question sur le modèle de notre société qui se concrétise toujours par une course incessante à la consommation.

 Les pays émergents comme la chine, l'inde, le brésil et d'autres veulent aussi copier ce modèle de société mais il est trop tard car la planète sera incapable de donner aux sept milliards d'être humains tout ce qu'il sont en droit de demander vis à vis de ce qu'ils connaissent de notre société occidentale.

 Alors que faire, car la réponse à apporter à ces défis devient urgente pour notre survie globale ?

La crise économique que nous subissons est aussi un signal d'alarme qui doit nous pousser à repenser notre manière de vivre et de consommer.

 Une chose certaine est que le moteur de notre existence principal est le désir d'atteindre une forme de bonheur et de bien être sur terre.

Même ceux qui courent après l'argent et les bien matériels ont cette préoccupation et pensent qu'il pourront atteindre le bonheur de cette façon.

En fonction de nos possibilités, nous allons adopter chacun une stratégie spécifique pour tendre vers le bonheur.

Si l'on regarde bien nous essayons tous de satisfaire en premier nos besoins fondamentaux : respirer, boire, manger, dormir, se protéger de la chaleur et du froid, se sentir en sécurité, pouvoir se maintenir en bonne santé et se soigner si nécessaire.

D'autres besoins moins fondamentaux existent comme avoir un compagnon, une compagne, fonder une famille, trouver du travail, avoir des loisirs, avoir une vie relationnelle, se déplacer ...

Comment pouvons-nous satisfaire tous ces besoins en respectant la terre et la nature ?

 Je pense qu'il y a une réponse individuelle et une réponse collective.

 Chaque personne doit maintenant repenser son mode de vie pour pouvoir vivre avec le juste nécessaire et éviter tout gaspillage.

Tout peut être revu :

  • l'acquisition des biens et le confort matériel.

  • une alimentation et eau de qualité qui contribue à la santé

  • les déplacements avec les moyens adaptés

  • l'espace de vie avec la lumière, le calme, la nature.

  • Le mode de chauffage et l'énergie consommée.

  • L'équilibre entre travail et temps libre

  • l'hygiène de vie

 Sur le plan collectif il faut maintenant trouver les meilleures solutions politiques et techniques en harmonie avec la nature et les mettre rapidement en œuvre.

  • Assurer la sécurité des populations : plus de conflits, de crimes et de guerres à terme.

  • Assurer l’accès à une alimentation et à l'eau de qualité par le partage et le transfert des connaissances et outils.

  • Permettre à toute personne d'avoir un toit

  • Trouver de nouvelles sources d'énergie qui remplaceront le pétrole et le nucléaire (énergies renouvelables, fusion froide, énergies libres)

  • Trouver des solutions plus efficaces pour recycler et utiliser nos déchets

  • Éduquer les enfants et la population

  • Traiter avec respect et bienveillance la nature et les animaux

  • Assurer une meilleure répartition des richesses.

  • Favoriser la liberté, les échanges, la communication entre les personnes

 

Ces listes ne sont pas exhaustives et restent à compléter.

Par une prise de conscience de notre responsabilité individuelle et collective l'homme finira par ressentir et comprendre que son destin est lié à celui de l'humanité et en fin de compte à celui de la planète Gaïa toute entière.

 Je vous laisse une vidéo de Pierre Rabhi, conférencier et philosophe pratique qui rejoint ces concepts de vie en harmonie avec la nature