Dans notre monde occidental, l'approche scientifique de la santé est toujours la reine. La médecine cherche à répondre avec ses moyens à tous les problèmes de santé auxquels nous sommes confrontés. Nous pouvons reconnaître à cette médecine de nombreux progrès dans le domaine du diagnostic avec des moyens de plus en plus sophistiqués et des réponses médicales très variées qui vont proposer des médicaments allopathiques, des plantes (phytothérapie), des vaccins, de la kinésithérapie, de la chirurgie, de la psychothérapie …

Grâce à l'analyse du sang et de l'urine notamment, on va disposer de nombreux renseignements sur l'équilibre chimique du corps.

Des images de plus en plus précises de l'intérieur du corps vont pouvoir être utilisées par les praticiens :

  • la radiographie image 2D avec le rayonnement X
  • l'échographie avec les ultrasons
  • la scintigraphie avec des produits radioactifs injectés dans le sang
  • le scanner avec le rayonnement X et le traitement d'images 3D
  • l'IRM, image 3D par résonance magnétique
  • la thermographie avec le rayonnement infrarouge ...

D'autres appareils aussi vont donner des informations diverses

  • Le tensiomètre pour avoir la pression artérielle et le pouls
  • l'électroencéphalogramme pour mesurer l'activité électrique cérébrale
  • le spiromètre pour mesurer la capacité respiratoire …

C'est avec tous ces moyens que le médecin pourra établir potentiellement un bilan sur la santé d'une personne.
Pour amener les personnes à un état de santé « normal » il va falloir apporter à celle-ci les soins adaptés. Le premier réflexe pour le médecin (sauf en cas d'accident) devrait être de regarder  le mode de vie de la personne et ce qui a pu l'amener à son état de santé déficient.
Est-ce un problème d'alimentation, d'hygiène, de sommeil, d'activité physique, d'équilibre affectif et mental  ? Si un mauvais équilibre existe, il faudra en parler au patient pour qu'il corrige certains aspects de son mode de vie. Ces conseils pourront être accompagnés de médicaments, et de soins particuliers en fonction du problème.

Il faut bien avouer que tant que l'élixir de jouvence n'aura pas été trouvé,  la médecine trouvera des limites dans le domaine de la guérison; comme si le corps ou l'esprit refusait à un moment de son parcours de retrouver le chemin de la vie.
La mort est donc la dernière étape à laquelle toute personne sera confrontée un jour. Cette mort reste comme un aveu d'impuissance de la médecine.

Par rapport à cette impuissance, les personnes se tournent parfois vers d'autres voies de guérison, des voies qui ne sont pas encore reconnues par la médecine officielle. L'homéopathie et l'acupuncture bien qu'acceptés comme moyens de traitement se trouvent à cette frontière et sont « tolérés » par la médecine officielle qui ne comprend pas vraiment les mécanismes de guérison.

D'autres pratiques sont encore rejetées par une majorité de médecins. Il s'agit du magnétisme, de l'hypnose, de la médecine énergétique, de la médecine guidée par des entités non physiques. Un célèbre cas par exemple fut celui d' Edgard Cayce qui pouvait faire un diagnostic et préconiser un traitement en état d'hypnose.
Voici deux vidéos qui vous en donnera une idée

D'autres personnes en vie se disent incorporées par des personnes de l'au-delà comme Jean de Dieu qui pratique au brésil.

Actuellement les mentalités bougent et certains médecins se disent ouvert à de nouvelles pratiques si cela peut apporter un mieux être pour les patients Voici un reportage qui semble montrer que des médecins, chirurgiens n'hésitent plus à utiliser les services de magnétiseurs en dehors ou au sein des hôpitaux. Ceci n'est sans doute qu'une première étape assez timide mais qui est prometteuse pour le bien et la santé de toutes les populations.
Il y a 4 autres vidéos intéressantes à voir avant celle-ci que vous trouverez sur Dailymotion, mais cette dernière fait une synthèse des précédentes :  

Attention dans ces nouvelles pratiques il y a aussi beaucoup de charlatans et il est facile de se faire abuser. Il faut donc prendre un minimum de précautions en interrogeant par exemple plusieurs personnes qui ont eu recours à ce praticien non conventionnel. Voici une vidéo qui montre une pseudo méthode de soin qui peut tromper une personne non avertie.