La vie est quelque chose que nous percevons en nous et autour de nous avec nos sens.

Ce qui nous permet de déterminer si une plante, un animal ou un homme est en vie est en fait le résultat d’un observation attentive.

Pour un animal ou un homme, le premier élément est le mouvement.

En absence de mouvement, on cherchera à déterminer s’il existe une respiration ou encore des battements du cœur. Ceci revient à identifier deux mouvements internes qui concernent les mouvements de la cage thoracique ou ceux du muscle cardiaque.

Pour la plante qui ne possède ni poumon ni cœur alors on peut observer les mouvements lents que la plante peut avoir au cours de la journée ou de la nuit. D’autre part la plante réalise des transformations plus longues sur son feuillage, ses fleurs au fil des jours et des semaines.

tournesol

Par opposition à la vie, la mort s’observe par l’absence de mouvement ; plus de respiration, plus de circulation sanguine pour l’homme et les animaux, arrêt de toutes les fonctions.

Pour les arbres, nous voyons un arrêt de la sève et de la croissance, une perte des feuilles, un pourrissement des branches…

Lorsque que l’on regarde le commun dénominateur de la vie, on s‘aperçoit que sa caractéristique principale est le mouvement.

Les mouvements peut être très rapides comme les ailes d’un insecte qui vole ou très lents comme la fleur de tournesol qui se déplace avec le soleil.

La vie est non seulement perçue par nos yeux, mais par l’ensemble de nos sens. Le goût des légumes bien frais ou des fruits murs, le son que peut produire le chant des oiseaux, les odeurs des fleurs qui s’épanouissent, la chaleur du souffle et de la peau.

Par extension, on peut parler de la vie de la terre ou du soleil. La lune par contre semble être un satellite mort où plus rien ne se passe à sa surface hormis les impacts des météorites .

Si maintenant on regarde les minéraux, on voit une évolution extrêmement lente sur des millions ou milliards d’années. L’impression que l’on a est que le principe de vie s’il est réel chez les minéraux, à notre échelle humaine celui-ci semble imperceptible.

A l’échelle des molécules, pour les solides, liquides ou gaz, il existe un mouvement désordonné et rapide qui nous montre que la matière est plus animée qu’en apparence.

Le deuxième élément qui caractérise la vie est que ce processus commence un jour et se termine un jour ; la vie est donc limitée dans le temps.

Le troisième et dernier élément concerne la possibilité que la vie puisse elle même engendrer la vie grâce à la division cellulaire ou à la reproduction sexuée.

Cette faculté est une valeur commune aux plantes, animaux et aux hommes.

La vie garde toutefois son mystère car nous ne voyons que la partie immergée de l’iceberg qui concerne la vie physique. Ce blog s’efforcera avec de nombreux articles de montrer les aspects moins connus et moins palpables de la vie sous ces aspects divers.