Lorsque l’on regarde de près la composition minérale du corps humain, on est étonné de voir que tous les éléments minéraux de la nature sont présents dans notre corps. On peut, par exemple, trouver des traces d’or, d’argent, d’uranium …

 

Tous les éléments minéraux sont présents mais avec des quantités très variables qui dépendent de ce que l’on mange, de ce que l’on boit et aussi des éléments qui sont retenus ou non par le corps.

.

min_raux_2

 

Si le corps cherche à éliminer certains minéraux , cela va naturellement se faire par les fèces avec l’intestin, l’urine avec les reins ou encore la sueur avec la peau.

 

De l’équilibre minéral va dépendre en grande partie tout le fonctionnement de notre corps et nous pourrons avoir une idée ce cet équilibre en faisant une prise de sang ou encore sur une période plus longue, en faisant par exemple une analyse minérale des cheveux.

 

Une chose importante à connaître est que la concentration minérale de notre corps varie beaucoup en fonction des organes et des parties du corps concernés.

 

Le carbone est le minéral autour duquel toute la vie végétale, animale, humaine a pu se construire.

 

En effet le carbone est présent dans nos principales sources alimentaires qui sont les glucides (sucres), lipides (graisses) et les protéines contenues en grande quantité dans la viande et les poissons.

 

Nous allons trouver une grande concentration de calcium et de phosphore dans les os et les dents ; ceci est nécessaire au squelette pour donner de la solidité aux membres, au crâne et à la colonne vertébrale.

 

L’iode également est très concentrée dans la glande thyroïde et va aider notamment à la régulation thermique du corps. Si la concentration est faible, vous risquez d’avoir facilement froid.

 

Le fer est très présent dans les globules rouges du sang.

 

Il va permettre tous les échanges avec les cellules de l’oxygène capté avec la respiration. S’il existe un manque de fer, alors il y a une anémie avec manque d’énergie et d’entrain.

 

Le zinc, est utilisé par le pancréas pour ralentir les effets de l’insuline qui réduit le taux de glucose dans le sang, appelée aussi glycémie.

 

Si l’effet de l’insuline est trop fort alors la personne risque d’être en hypoglycémie et d’avoir des malaises car les cellules n’ont plus la possibilité d’utiliser le carburant amené par le glucose.

 

Le zinc aussi est très présent dans la prostate et a un rôle important dans la fertilité masculine.

 

Le sodium et le potassium vont travailler ensemble pour assurer l’équilibre ionique des cellules. Cet équilibre va agir sur la concentration en eau des cellules. Si le sodium est trop concentré alors les cellules vont retenir beaucoup plus d’eau. Ces minéraux vont participer aussi à l’activité musculaire et cardiaque et à la régulation de la tension.

 

Le magnésium intervient aussi dans l’équilibre ionique et un déficit peut entraîner de la nervosité, voire de la spasmophilie qui est une hyperexcitabilité neuromusculaire.

 

Le magnésium vient aussi renforcer notre système immunitaire et permet donc de mieux lutter contre des maladies infectieuses comme la grippe.

 

Le cuivre est surtout concentré dans le foie et le cœur. Il joue un rôle dans la formation de l’hémoglobine avec le fer. Il participe à la constitution de la myéline qui entoure les fibres nerveuses. Le cuivre a aussi un rôle important pour lutter contre les infection virales.

 

C’est un très bon conducteur de l’électricité et l’excès de cuivre dans le corps peut entraîner de l’anxiété, de l’agitation voire de la dépression. Les cellules nerveuses du corps sont alors trop sollicitées par des influx électriques…

 

Le manganèse joue un rôle anti-allergique , le soufre protège les voies respiratoires, le phosphore aide au stockage de l’énergie cellulaire et participe au bon fonctionnement du système nerveux.

 

J’ai cité les principaux minéraux, mais cette liste n’est pas exhaustive et des recherches sont toujours en cours pour déterminer le rôle exact des minéraux qui sont présents avec des quantités plus infimes comme le cobalt, le chrome, le sélénium, le nickel …

 

Il faut savoir aussi que certains minéraux sont nocifs pour l’homme, il s’agit entre autre du plomb, de l’arsenic, cadmium, césium…

 

Le plomb était utilisé autrefois pour faire les canalisations d’eau courante dans les maisons et si la concentration en plomb était importante alors les personnes souffraient du saturnisme.

Les adultes pouvaient alors avoir une anémie, des nausées, vomissements, une paralysie de certains muscles, une diminution des facultés intellectuelles. De l’hypertension artérielle.

En 1986, l'explosion du réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl, puis l'incendie qui a eu lieu, ont été à l’origine de la dissémination dans l’atmosphère de césium radioactif 137. Ce césium lorsqu’il rentre dans l’organisme humain par la nourriture comme le lait, vient se loger principalement dans la thyroïde et peut provoquer à terme un cancer si la concentration de césium est élevée.

 

Le cadmium est présent dans certaines batteries.

 

Le cadmium peut provoquer avec une exposition prolongée, des atteintes osseuses, pulmonaires, rénales, l’anémie, la perte de l’odorat.

 

Il existe en fait beaucoup d’éléments qui sont dangereux pour l’organisme et donc il est nécessaire d’être vigilant sur ce que l’on respire, boit et consomme. Vu le développement des techniques modernes pour produire l’alimentation, nous n’avons pas toujours la possibilité d’avoir les garanties sur la qualité des produits que nous consommons.