L’excrétion est l’action par laquelle certains organes du corps rejettent au dehors des matières solides ou liquides.

Notre corps possède un organe qui permet d’évacuer principalement les matières solides (les fèces).

Cet organe est l’anus, il est situé à l’extrémité du rectum qui est la partie terminale du gros intestin.

.

toilette

 

 

Les matières liquides sont évacuées par les reins et plus secondairement par la peau et les poumons.

 

Les reins assurent véritablement l’équilibre interne des liquides qui circulent dans le corps.

Par l’analyse urinaire, on va pouvoir avoir une idée assez juste du fonctionnement interne du corps.

Les reins vont éliminer certaines substances du sang comme l’urée, l’acide urique, l’ammoniaque, le sodium, le potassium, le calcium.

Par contre d’autres substances comme les glucides, lipides, protides vont normalement être conservées dans le sang.

Les deux reins vont filtrer en permanence le sang. Ils vont voir passer chaque minute environ 1,2 litres de sang et au bout d’une journée vont rejeter entre un et deux litres d’urine en fonction de la consommation individuelle.

 

Les fonctions d’excrétion sont absolument nécessaires à la survie de l’homme. En effet, si par exemple les reins s’arrêtent de fonctionner, en quelques heures le sang sera « empoisonné » et la personne va mourir, si aucun soin ne lui est apporté.

 

Le principe de l’équilibre est simple. Il faut garder les éléments et substances qui sont nécessaires à la vie et rejeter celles qui sont inutiles ou qui vont encombrer puis nuire aux différentes fonctions du corps.

 

Ce principe d’équilibre est à transposer à nos corps émotionnel et mental. Je dois leur apporter les éléments qui sont nécessaires à leur bien être.

Des sentiments comme l’amour, l’amitié, la joie vont avoir tendance à renforcer l’équilibre du corps émotionnel.

Des pensées logiques, bien ordonnées, profondément méditées vont renforcer l’équilibre du corps mental.

 

Cependant ces corps vont devoir faire un travail d’élimination, de rejet des « substances » émotionnelles ou mentales qui sont nocives à mon équilibre.

 

Si par exemple une personne est agressée physiquement ou verbalement, il y aura une décharge émotionnelle importante à cause de la peur qui sera générée ou encore par les mécanismes émotionnels qui vont être mobilisés pour répondre à cette agression.

 

Après cette agression, pendant un certain temps la personne ne va pas se sentir tout à fait bien, tout à fait dans son assiette. Elle va donc avoir à faire un travail de nettoyage du corps émotionnel en rejetant au dehors d’elle même ces sentiments de peur, de colère, de désir de vengeance…

Ce travail sera terminé si l’équilibre précédent a été entièrement retrouvé. Dans le cas de traumatismes, cela peut prendre des semaines voire des années avant d’avoir éliminé les conséquences émotionnelles de certains événements.

Un des moyens qui est utilisé par les psychanalystes est d’orienter et de faire parler leur patient pour faire remonter à la surface de la conscience les traumatismes qui ont été enfouis dans leur mémoire, leur subconscient.

 

Ces traumatismes passés à l’arrière plan de la conscience resteront générateurs d’un mal être de la personne, qu’elle aura du mal à assumer et à expliquer. Cela peu être le cas de phobies inexpliquées comme la claustrophobie, la peur des araignées, des comportements destructeurs ou d’autodestruction …

 

Pour assurer un bon équilibre de nos corps émotionnel et mental, il faudra leur apporter le juste nécessaire et éviter de les encombrer avec des sollicitations inutiles.