Nous pouvons légitimement nous demander qu’elle est la place de l’homme dans la création.

 

Avec les études scientifiques qui ont été menées depuis quelques siècles, nous savons que la vie sur terre peut se développer et qu’elle est entretenue grâce à des conditions particulièrement favorables.

.

village

 

On peut dire que l’élément premier qui intervient dans la naissance et l’entretien de la vie sur terre est la lumière.

 

 

Sans cette lumière toutes les plantes, dont la vie est basée sur la conversion de l’énergie lumineuse en « matériaux » de construction grâce à la chlorophylle, disparaîtraient.

 

 

La lumière génère également la chaleur qui est nécessaire à tout être vivant.

 

 

Nous avons besoin en tant que mammifère de réguler la température de notre corps à environ 37°celsius. Il faut donc que les conditions de température sur terre nous permettent de maintenir notre température interne. C’est effectivement le cas sur la plus grande partie du globe où les températures sont en général comprises entre –20°C et +40°C.

 

 

Si l’on regarde les 2 planètes les plus proches de la terre, nous avons la planète mars qui semble inhospitalière avec des températures inférieures à 0°C et la planète vénus qui a une température au sol de plus de 400°C.

 

 

Le troisième élément qui est très important pour le développement de la vie est la présence d’oxygène dans l’air.

 

Sans ce gaz aucune combustion n’est possible et donc l’énergie que nous puisons dans l’alimentation ne pourrait pas être convertie partiellement en énergie de mouvement pour nous déplacer et en chaleur.

 

 

L’oxygène va également rendre utilisable les apports de glucides, lipides et protides.

 

 

Le quatrième élément également indispensable est l’eau qui est très présente sur cette terre avec les océans, mers, lacs, fleuves …

 

 

Cette eau est également présente dans notre corps en grande quantité, environ 65% d’eau pour un adulte ce qui représente environ 45 litres d’eau pour une personne de 70 kilogrammes.

 

 

L’eau est le véhicule de transport par excellence de tous les éléments qui doivent circuler dans notre corps. Le sang qui transporte l’oxygène et tous les éléments nutritifs en contient beaucoup.

 

 

Tous les organismes vivants sur cette terre utilisent la lumière, la chaleur, l’oxygène et l’eau.

 

 

Ces quatre éléments étant largement présents sur terre, toutes les conditions étaient réunies pour accueillir la vie sur terre.

 

 

Nous savons également que le processus de la création a été très long car les conditions sur la terre à ses débuts, n’étaient pas très favorables à la vie. Il y a quatre milliards d’années, il y avait une activité volcanique rejetant dans l’atmosphère et dans l’océan des gaz nocifs. Il a donc fallu attendre que la terre se refroidisse un peu et que l’air et l’eau soient purifiés progressivement par les plantes.

 

 

Alors, les animaux ont pu apparaître, aussi bien dans les mers que sur la terre. Puis les hommes présents sur la terre depuis quelques millions d’années seulement, ont réussi progressivement à maîtriser leur environnement et à s’implanter sur toute la surface du globe.

 

 

Ce résultat est lié au développement de l’intelligence concrète puis abstraite de l’homme et également à ses facultés manuelles qui lui ont donné un très grand avantage par rapport à tous les animaux.

 

 

L’homme sur terre semble être un certain aboutissement de la création car nous trouvons en lui des facultés physiques, émotionnelles, mentales qui sont très délicates et complexes.

 

 

Lorsque l’on regarde l’univers avec ses milliards d’étoiles qui elles-mêmes gravitent à l’intérieur de milliards de galaxies, nous ne pouvons pas raisonnablement penser que la terre est un cas unique dans l’univers.

 

 

Le développement actuel de l’astronomie, nous permet de savoir que dans moins de cent ans nous serons à même d’observer les planètes qui tournent autour des étoiles proches de notre système solaire et à ce moment nous aurons beaucoup plus d’éléments de preuves en faveur de la vie disséminée dans l’univers.

 

 

L’observation de ces planètes a déjà commencé, mais les instruments dont nous disposons actuellement sont encore trop limités.

 

 

Il est probable que la vie a suivi un cheminement parallèle au nôtre dans toutes les planètes hospitalières à la vie.

 

 

Lorsque l’on regarde le développement de la vie dans son ensemble, on peut percevoir un schéma directeur qui ne peut être le résultat du hasard mais le fruit de grandes intelligences juste derrière le voile de notre compréhension actuelle.

 

 

Oui, tout ce qui est vivant et inerte comme la matière est organisé.

 

Cette organisation nous tentons de l’utiliser et de la reproduire à travers nos propres créations comme tous les éléments de la vie moderne : les maisons, les voitures, la télévision, les ordinateurs etc.

 

 

Et maintenant nous agissons sur la vie, en essayant de comprendre les lois de la génétique et en tentant de modifier les caractéristiques des plantes et animaux, et sans doute dans un avenir proche des hommes.

 

 

Nous reproduisons en « petit » ce qui a été créé en grand sur terre et dans l’univers !

 

 

L’homme est-il l’objectif ultime de la création ?

 

 

Non, car l’homme sur terre est loin d’avoir atteint la perfection.

 

 

L’homme et les populations en général expérimentent de nombreuses voies et cette expérimentation conduit souvent à des erreurs répétées qui se traduisent par des guerres, des maladies, des famines …

 

 

Les erreurs humaines sont parfois conscientes et parfois non conscientes.

 

Par exemple, il y a quelques siècles il était difficile d’arrêter les épidémies car les modes de transmission n’étaient pas connus.

 

 

Nous n’étions pas conscients au début du vingtième siècle des conséquences de l’utilisation du pétrole pour l’environnement et pour la paix dans le monde.

 

 

Nous sommes en même temps proches et loin du temps où toutes les populations pourront vivre en harmonie et dans l’entraide mutuelle car notre devenir est entre nos mains.

 

 

L’environnement, les cultures, les religions, les intérêts et égoïsmes particuliers ont pour conséquence de générer des disparités entre les peuples qui sont souvent générateurs de conflits.

 

 

Tout ceci, pour dire que nous avons encore beaucoup de choses à apprendre avant de connaître l’âge d’or.

 

 

En effet, notre civilisation humaine a réellement fait un bon en avant sur le plan de l’éducation, de la science, depuis deux à trois siècles. L’élément déterminant a été je pense l’augmentation de la population qui a permis une plus grande spécialisation des individus et de groupes d’individus

 

Le développement de connaissances et de l’application de ces connaissances a alors été beaucoup plus rapide et dans tous les domaines.

 

 

Comme nous pressentons bien que l’homme a encore un long chemin à parcourir pour atteindre la perfection, nous pouvons penser que d’autres êtres dans l’univers nous ont sans doute devancés depuis des millions d’années et sont parvenus à un degré d’évolution beaucoup plus avancé que le nôtre.

 

 

Ces êtres peuvent revêtir une forme physique et également non physique comme c’est également le cas pour l’homme pendant sa vie terrestre et après sa  vie terrestre.

 

 

Pour l’instant, les êtres qui nous ont précédés dans l’évolution, sont restés volontairement en arrière de la scène, afin de préserver notre libre arbitre, mais il n’est pas impossible que leur présence devienne plus proche dès que la conscience humaine aura fait un pas décisif.