Avoir de l’argent est une forme de pouvoir sur les choses et les gens.

 

Il existe un grand nombre de personnes qui sont attirées par le pouvoir sur les autres. Ce pouvoir peut s’exercer au sein de la famille, dans une entreprise, dans la vie de la commune, ou plus largement dans la vie politique.

 

Là encore si le moteur de l’action est d’augmenter son pouvoir, sans fin, alors les relations avec ses semblables risquent d’être faussées.

.

 

 

 

 

Pour « mériter » un poste convoité, je ne vais pas hésiter à séduire mes supérieurs et à minimiser, voire écraser mes collègues qui pourraient prétendre au même poste.

 

 

Dans le monde politique, il faut séduire ses futurs électeurs avec de grandes idées qui vont révolutionner la vie de tous les jours; il faut avoir de « bonnes » relations haut placées et surtout s‘arranger pour ridiculiser son adversaire; dire ce qu’il faut faire et éviter de faire ce que l’on dit (sans que cela se sache); donner une image de soi la plus positive possible avec de beaux sentiments, faire un discours pour lutter contre la pauvreté, contre l’exclusion, pour mieux répartir les richesses, pour faire régner la paix dans le monde.

 

 

Si l’on regarde le comportement de la personne dans son entourage proche, on est parfois aux antipodes des idées professées. Comme on le dit parfois, il faut juger un arbre à ses fruits.

 

 

La recherche du pouvoir, pour le pouvoir, amène la personne à faire des actes qui n’ont rien à voir avec l’amour de ses semblables.

 

Cette personne ressentira un vide intérieur et aura de grandes difficultés à cultiver une véritable amitié, du fait de ses rapports avec son entourage et ses relations. En définitive elle aura le sentiment d’avoir raté quelque chose dans sa vie.  Elle aura peut-être le pouvoir, mais pas le pouvoir d’être aimée pour elle même.

 

tours