Revenons au moteur principal de l’existence qui est le bonheur.

 

Nous sommes tous avec des chemins et des voies différents à la recherche du bonheur. Malheureusement toutes les voies que nous empruntons ne conduisent pas au bonheur.

 

Certaines de ces voies vont nous mener inexorablement vers des impasses, des épreuves non souhaitées et non prévues initialement.

 

Nous allons donc regarder d’un peu plus près les chemins qu’il vaut mieux ne pas prendre sous peine de souffrances à plus ou moins long terme.

 

Les exemples qui vont illustrer ces propos seront volontairement caricaturaux pour sensibiliser d’une certaine manière les lecteurs.

 

Il est bien évident que nous avons tous vécu des situations très différentes et il convient d’adapter notre ligne de conduite à un point « d’équilibre » qui reste personnel.

 

L’argent

 

L’argent, tout le monde en a besoin dans notre société car nous avons pratiquement abandonné le troc. Nous avons besoin d’argent pour pouvoir vivre ; c’est à dire manger, nous vêtir, nous loger, nous déplacer communiquer …

 

Il est actuellement impensable de vivre dans notre société sans argent et ceux qui n’ont pas d’argent sont entièrement dépendants du bon vouloir de ceux qui en possèdent. Il y a par exemple les enfants, les chômeurs, les personnes sans domicile fixe, les personnes malades qui n’ont plus de ressources.

.

 

 

 

salle_des_miroirs

 

Les personnes qui n’ont pas d’argent peuvent souffrir de faim, de froid, de maladies sans pouvoir se soigner ; elles peuvent vivre la déchéance comme pour les clochards ; les sans abris.

 

A la vue de tous ces problèmes et malheurs qui surviennent lorsque l’on est pauvre ou sans argent, on pourrait penser que le fait d’accumuler l’argent et les richesses va nous mettre à l’abri de toute souffrance et donc nous amener immanquablement au bonheur tant désiré.

 

Ceux qui orientent leur vie (de façon exagérée) uniquement pour l’argent, vont s’apercevoir que le bonheur n’est pas non plus de ce côté là.

 

Je peux par exemple gagner de l’argent en faisant travailler les autres pour moi comme dans une usine; les personnes qui acceptent de vivre exploitées, parce qu’elles n’ont pas d’autre choix, vont avoir du ressentiment envers les exploiteurs et tôt ou tard vont manifester un mécontentement. Les exploiteurs seront alors victimes de sentiments de haine parfois dissimulés et vont devoir supporter le fait d’être mal aimés. Si ces personnes étaient moins préoccupées d’amasser de l’argent, alors elles pourraient penser à bien répartir et à distribuer les richesses qui sont le résultat d’un travail collectif et à ce moment les employés reconnaîtraient les valeurs humaines de leur patron.

 

Je peux gagner de l’argent par hasard, grâce à la loterie.

 

Imaginons qu’une personne ait touché une grosse somme d’argent, alors sa vie va être complètement chamboulée. Elle va arrêter son travail, avoir des occupations qui lui permettent d’avoir du plaisir, tous les plaisirs de la vie se dit-elle. Elle peut se lever à l’heure qu’elle souhaite, aller voir des copains, copines, boire un petit verre en leur compagnie, jouer aux cartes, aller au cinéma, à la piscine, sortir comme il lui semble; se payer le restaurant, inviter une personne du sexe opposé sans se préoccuper de son portefeuille. Elle pourra acheter une nouvelle voiture, une maison avec piscine.

 

Beaucoup de personnes vont s’intéresser à elle et vont lui demander de participer un peu à leur dépenses sous le couvert de l’amitié. Lorsque l’on est en vacances cela fait du bien de changer d’occupation. Imaginez un instant que vous êtes tout le temps en vacances ! que vous pouvez satisfaire tous les plaisirs qui vous passent par la tête alors assez rapidement, vous serez blasés sans goût pour rien, plus envie de rien faire ; la vie qui semblait idyllique se transforme progressivement en déprime puis cauchemar. Les gens vous « aiment » essentiellement pour cet argent et vous laisseront tomber comme une vieille chaussette si vous ne satisfaites pas leurs envies. De là à s‘enfoncer dans la boisson, celle qui vous permet d’oublier vos soucis et rapidement vous êtes en enfer. Ce schéma un peu noirci, montre que l’argent peut donner un instant l’illusion du bonheur, mais vous ne résisterez pas au temps si le mobile de votre existence est uniquement centré sur la richesse.

 

Voilà, j’ai pris deux exemples par rapport à l’utilisation de l’argent qui ne conduisent pas au bonheur et l’on pourrait citer d’autres exemples comme le fait de dépenser sans compter et donc de s’endetter.

 

Vous pouvez être amenés à gagner de l’argent honnêtement de par votre activité professionnelle, mais sachez redistribuer les richesses, en faire profiter à bon escient votre entourage et ne pas accumuler, uniquement pour thésauriser en prévision d’un hypothétique manque d’argent.