Le sentiment de tout être humain est de se sentir unique.

Ce sentiment signifie que chacun de nous a une unité de pensées, de sentiments, de corps.

En effet mon corps par exemple forme un tout cohérent, bien délimité.

Mon corps m’appartient et il est différent des autres hommes ou femmes.

Toutefois, lorsque je regarde d’un peu plus près, je peux voir à travers cette unité, une diversité très grande :

  •  Une diversité de fonctions et d’organes
  •  Des milliards de cellules spécialisées.
  •  Une quantité incommensurable de molécules et d’atomes de toute nature.

 

 

dark_river

 

Mon corps est la source de la vie pour chacune des cellules.

Si mon corps meurt, alors chacune des cellules va également finir par mourir. Chacune de mes cellules contient tout mon patrimoine génétique grâce à son noyau et ses chromosomes ; mais je peux également remarquer qu’elles remplissent une fonction déterminée en cohérence avec l’ensemble du corps.

Chaque cellule forme à son tour une unité et garde un rapport étroit de liaison et de ressemblance avec ses voisines et également avec l’ensemble des cellules.

Avec les techniques de clonage, nous savons que potentiellement chaque noyau de cellule pourrait permettre de reformer un corps complet.

Si une ou plusieurs cellules sont victimes du cancer, alors cette maladie peut se propager dans l’organisme entier et entraîner la mort de l’individu.

Nous pouvons faire également l’analogie avec la famille humaine ou nous avons nos particularités, nos différences et nos ressemblances.

C’est pourquoi, nous pouvons voir à travers l’ensemble des hommes et des femmes une unité que l’on appelle l’humanité.

Cette humanité souffre si certaines « cellules » ou « groupes de cellules » vont mal, s’il y a la guerre, la famine, les maladies.

Chaque être humain a en lui potentiellement le devenir de l’humanité.

Si le cœur de l’humanité meurt, c’est à dire si l’amour ne circule plus entre les hommes, comme le sang qui circule en nous, alors l’humanité entière disparaîtra.

C’est pourquoi l’humanité, de façon individuelle, familiale ou collective doit veiller à sa santé, à son bien être qui ne peut s’obtenir que lorsque l’ensemble des individus vont bien et sont orientés vers la paix et le bonheur.

Le bonheur individuel ne pourra être complètement réalisé que lorsque le bonheur de l’humanité sera une réalité et que personne ne sera oublié.