Nous avons dans la nature des exemples qui nous font penser à l’amour inconditionnel ; c’est à dire à l’acte de donner sans retour.

Le meilleur exemple est celui du soleil, qui prodigue à toute la terre ses rayons de lumière et de chaleur. Grâce au soleil la vie peut naître, s’épanouir sur terre.

Chaque parcelle de cette terre de par sa rotation reçoit la lumière solaire avec plus ou moins d’intensité selon l’heure du jour, sa position de l’équateur aux pôles et également en fonction de la couche nuageuse.

Le soleil dispense ses rayons sur une longue période à l’échelle humaine, soit depuis environ cinq milliards d’années et va continuer à entretenir la vie encore pendant très longtemps.

Si le soleil s’arrêtait de briller, toute vie disparaîtrait, même l’homme ne pourrait probablement résister malgré sa technologie !

Chez la femme, l’acte gratuit de concevoir un enfant, de lui donner à travers la vie intra-utérine tous les éléments nécessaires à sa croissance pour qu’il puisse grandir et naître, tout ceci préfigure l’amour inconditionnel.

 

Enfant_m_re

 

Chaque femme qui met au monde un enfant, donne une chance à ce nouvel être de pouvoir développer toutes les potentialités de son moi spirituel afin que lui-même et l’humanité avance un peu plus dans la voie de l’amour, la sagesse et la volonté.

A chaque fois que l’homme donne de son temps, de son énergie dans sa famille, son travail et ses loisirs, il participe au principe du don de soi et de l’amour.

Bien entendu, personne ne peut prétendre à l’amour total et inconditionnel pendant son existence, car celui-ci se trouve bien au dessus de la condition humaine.

Si l’homme donne par moments avec amour et sagesse, il va éveiller des sentiments de joie, d’allégresse chez ceux qui  vont recevoir ; il va alors éprouver ces mêmes sentiments en retour.

Dans l’acte d’offrir un cadeau, il y a ce souci de faire plaisir et nous ne sommes pleinement satisfaits que lorsque nous avons réussi à rendre heureuse la personne qui a reçu le cadeau.

Pour offrir un cadeau il est non seulement nécessaire d’aimer la personne, mais de répondre à une attente. Que dois-je lui offrir pour lui faire plaisir ?

La bonne réponse à cette attente est liée à ma connaissance de l’autre, je dois essayer de me mettre un instant à sa place et essayer de ressentir ce qui pourrait lui faire plaisir. Je dois également passer du temps, dépenser mon énergie et souvent de l’argent, pour réaliser ou aller chercher ce cadeau. Cet acte est un acte volontaire. Pour réussir, mon cadeau doit donc être l’expression d’un élan d’amour, de sagesse et de volonté.