L’intelligence est une faculté possédée à des degrés divers chez l’homme et les animaux.

Cette faculté nous donne la possibilité de comprendre et de donner un sens à telle ou telle chose, telle ou telle situation.

L’intelligence est un exercice de la pensée et donc du mental concret ou abstrait qui réalise des relations entre nos perceptions et notre mémoire ou entre différents éléments de notre mémoire.

Lorsque les relations qui sont établies sont justes alors la personne fait preuve d’intelligence.

 

b_b__intelligent

Je vais prendre un exemple : un chien entend le bruit d’une voiture qui s’approche de la maison, il reconnaît le bruit de la voiture de ses maîtres.

Alors, il commence à s’approcher de la barrière avec la queue qui bat de joie car il a fait l’association entre la voiture et le fait qu’il allait voir ses maîtres peu de temps après.

 

Dans cet exemple, le chien a eu besoin de mettre en œuvre deux types de mémoire :

  • Une mémoire auditive avec le bruit de la voiture
  • Une mémoire visuelle avec la présence de ses maîtres dans la voiture.

Sans ces deux formes de mémoire, le chien aurait été dans l’impossibilité de réagir de la même façon.

 

On peut facilement généraliser en disant que tout individu qui perd la mémoire, perdra en même temps son intelligence. 

Vous connaissez peut-être une terrible maladie chez l’homme qui est la maladie d’Alzheimer.

Cette maladie est caractérisée par le développement progressif de troubles de la mémoire, de l'atteinte du langage et des fonctions intellectuelles qui permettent d'agir, de savoir, de penser.

 

On peut dire que les personnes atteintes par cette maladie, vont progressivement perdre non seulement leur mémoire mais aussi leur intelligence, les rendant incapables d’accomplir des tâches simples. 

Contrairement à ce que l’on a longtemps pensé, il n’existe pas une forme d’intelligence mais des formes d’intelligences multiples.

Ceci fait que certaines personnes pourront avoir développé une forme d’intelligence et beaucoup moins certaines autres.

  • L'intelligence émotionnelle : cette intelligence est liée, à la capacité à comprendre et à analyser ses propres émotions mais aussi celles des autres. Ces personnes pourront s’orienter notamment vers la psychologie, les professions sociales et relationnelles.
  • L’intelligence linguistique ou verbale : les personnes aiment lire, écrire, raconter des histoires et apprendre des mots nouveaux. Ce sont des personnes douées pour tout ce qui touche les lettres, les langues.
  • L'intelligence visuo-spatiale : cette intelligence se développe par l’observation des objets, des espaces, des paysages, et en créant ou reproduisant des images, des plans, des volumes, des décorations …
  • L'intelligence logico-mathématique : Les personnes qui sont habiles à calculer, à faire des liens, à mettre des choses en ordre, à catégoriser et à résoudre des problèmes de façon logique "si...alors" (c'est-à-dire capables d'expliquer le pourquoi des choses) ont une intelligence logico-mathématique. Ces personnes aiment les chiffres, l'analyse et le raisonnement.
  • L'intelligence kinesthésique : Les personnes qui ont beaucoup de coordination, qui sont adroites et qui sont bonnes dans les sports ont développé une intelligence corporelle ou kinesthésique. On peut développer cette forme d'intelligence en pratiquant des loisirs et des sports, en faisant des projets de construction, des activités physiques et des travaux manuels.

 

Voilà quelques formes d’intelligence et cette liste n’est pas exhaustive, car à chaque fois qu’il y a des sensations et une mémoire associée, on peut trouver une nouvelle forme d’intelligence. 

Si je prends l’audition, il y a une intelligence de type « rythmique et musicale »

Si je prends le goût, on peut développer une intelligence d’association de goûts comme savent le faire les cuisiniers, les pâtissiers, les eunologues pour le vin.

On a cherché à mesurer le QI des personnes c’est à dire le quotient intellectuel des personnes pour avoir une idée du degré d’intelligence.

 

On peut comprendre qu’il n’est possible de se faire une idée exacte qu’en effectuant une batterie de tests sur les différentes formes d’intelligence puis en comparant les résultats à des statistiques réalisées sur un grand nombre de personnes.

Ces tests  jouent en général sur la justesse et la rapidité de la personne face à des exercices. Il est tout à fait possible de s’entraîner à réaliser ces exercices dans un minimum de temps et donc d’améliorer de façon très sensible les résultats. 

La valeur des résultats est donc très relative, car elle dépend de l’entraînement, de la motivation, du facteur de stress, de la condition physique et mentale de la personne au moment des tests. 

Beaucoup de personnes pensent que l’on naît intelligent.

En fait comme nous arrivons avec un corps mental vierge, il n’est pas possible d’exercer tout de suite cette intelligence. Nous possédons simplement un potentiel d’intelligence lié en partie à notre patrimoine génétique. Ce potentiel ne pourra se développer que s’il rencontre des conditions favorables, au niveau familial, éducatif, social, professionnel … 

Nous arrivons également avec des prédispositions naturelles qui sont liées à des acquis antérieurs. Ceux-ci vont nous pousser dans telle ou telle direction de la vie comme le vent qui souffle sur les voiles d’un bateau et l’oriente plus ou moins dans une direction donnée.