Les sens nous mettent en contact avec l’univers vibratoire.

Nous percevons les vibrations de la matière solide et liquide par le toucher et le goût, de l’air par l’audition et l’olfaction, de la chaleur par la peau, de la lumière par la vue. Il existe, sur le corps physique, un peu plus que ces cinq sens répertoriés habituellement.

 

eye

 Avec le sens du toucher nous confondons généralement deux types de vibrations :

  1. Des vibrations de basses fréquences, qui sont les vibrations de la matière, provoquées par exemple par un choc.
  2. Des vibrations de hautes fréquences, mais inférieures à la lumière qui sont les vibrations de la chaleur dans le domaine infrarouge et au dessous. Pour ces vibrations, nous n’avons pas besoin de toucher les objets pour ressentir la chaleur, mais uniquement de les approcher avec la main par exemple.

La connaissance des parties du corps, de leur position et de leur mouvement dans l'espace, sans que l'individu ait besoin de les vérifier avec ses yeux fait appel à un sens appelé la proprioception. Ce sens met en jeu des récepteurs au niveau des fibres musculaires, de la peau, des articulations…

La peau, les poumons et d’une manière générale, le corps entier sont sensibles aux agents chimiques : acides, bases…

Un des sens important est celui de l’équilibre, qui nous permet de nous maintenir debout; ce sens est situé dans l’oreille interne et les perceptions prennent naissance dans le vestibule et les canaux semi-circulaires. Les perceptions de position se font dans les trois axes. 

Avec toutes les études scientifiques qui ont été menées depuis plus d’un siècle, nous savons que le champ vibratoire de l’univers est très étendu.

Dans le domaine des champs électromagnétiques les fréquences qui sont mesurées peuvent aller de l’infiniment lent, à l’infiniment rapide et nous ne savons pas exactement quelles sont les limites.

Avec notre corps, nous ne percevons en fait qu’une infime partie du spectre des vibrations.

Nous n’avons pas conscience et sommes insensibles aux ondes radio.

De même, nous ne percevons pas les ondes aux dessus des ondes lumineuses, bien que celles-ci peuvent être dangereuses pour notre organisme, lorsque l’on est exposé longtemps aux ultra-violets ou aux rayons X.

L’univers matériel dans lequel nous évoluons ne peut donc être perçu qu’à travers les différents champs vibratoires cités plus haut et nos sens limités.

Si nous réalisons des instruments qui peuvent étendre notre perception, comme un poste de radio par exemple, nous entrons dans un nouvel univers qui est interdit à toute personne qui n’utilise pas ces instruments.

Le corps est traversé par de petits courants électriques qui transitent le long des nerfs. En physique,  il a été démontré que tout conducteur qui est traversé par un courant variable émet un champ et des vibrations électromagnétiques.

Nous émettons des sons par la voix, de la chaleur par notre corps, des odeurs par la transpiration, des vibrations par nos mouvements, de la lumière en réfléchissant les ondes lumineuses.

Notre corps est donc non seulement un récepteur de vibrations, mais il devient, de par son activité, un émetteur.